Communiqué de presse

Un mois après la mobilisation historique du 2 novembre

 Les organismes communautaires attendent encore des réponses

Trois-Rivières, 2 décembre 2015- Il y a un mois une mobilisation historique du milieu communautaire avait lieu. Le 2 novembre, en Mauricie et au Centre du Québec, plus de 11 actions se tenaient et rejoignaient plus de 180 organismes communautaires sortis dans la rue pour dénoncer l’austérité et leur sous-financement. Aujourd’hui un mois après ses actions ils attendent encore des réponses.

Le 6 novembre, quatre jours après la mobilisation historique, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad annonçait le renouvellement des protocoles d’entente pour trois ans aux groupes en défense collective des droits et aux corporations de développement communautaire.  Toutefois, il n’a donné aucune réponse sur la question d’un financement adéquat et rehaussé de ces organismes. Entre 2004 à 2014, le financement qui a été accordé aux 320 groupes en défense collective des droits du Québec n’a augmenté que de 10%. Alors que pendant cette même période, l’indice des prix à la consommation (IPC) avoisinait les 20%. Cette situation est inacceptable, la survie d’un grand nombre d’organismes dépend d’une augmentation importante et récurrente de leur financement.  

Sans une augmentation importante de leur financement, les organismes peinent à réaliser leur mission, à répondre aux besoins grandissants de la population créés en bonne partie par les mesures d’austérité,  à maintenir le temps de travail des permanents ou même de l’équipe de travail, pour ne nommer que quelques impacts.  Pour Pierre Blanchet, du Mouvement d’Action Solidaire des Sans-Emploi des Chenaux (MASSE) : «  Le sous-financement c’est manquer d’argent pour avoir un employé à temps plein et pour remplir pleinement notre mission, pour nous faire connaître de l’ensemble des personnes sans-emploi de la MRC de Chenaux (environ 3 000 personnes) et les accompagner dans la défense de leurs droits. Nous aurions besoin de 3 ressources à temps plein pour effectuer un travail pleinement efficace de défense des droits et présentement nous ne sommes même pas un employé à temps complet pour faire tout le travail. »

Les organismes communautaires réitèrent aujourd’hui leurs demandes au Gouvernement du Québec : de respecter leur autonomie et reconnaitre leur travail comme moteur du progrès social ; de rehausser le financement à la mission globale de tous les organismes d’action communautaire autonome de façon à ce qu’ils puissent remplir leur mission et soutenir les personnes faisant appel à leur organisme; de s’engager à indexer annuellement les subventions pour suivre l’augmentation des coûts de fonctionnement et d’arrêter les compressions budgétaires pour réinvestir dans les services publics et les programmes sociaux.

Bâtir ensemble une société de coeur!

  1. Une bonification du régime d'assurance-emploi afin qu'il soit juste et équitable pour tous
  2. Augmenter le salaire minimum de façon à ce que le revenu de travail pour une semaine de 40 heures permette d’atteindre le seuil de faible revenu avant impôt pour une personne seule de Statistique Canada.
  3. Un toit c'est plus qu'un lieu où habiter : c'est mon identité, c'est ma sécurité, c'est mon milieu de vie, c'est ma dignité. Au Québec, un toit c'est un droit!
  4. Nous voulons plus de logements sociaux
  5. Préserver les services de proximité en milieu rural : les bureaux de poste, les caisses populaires, les services de maintien à domicile, etc.
  6. Créer un programme d’aide financière pour nous, les participantEs en alphabétisation populaire.
  7. AGIR ENSEMBLE POUR UNE SOCIÉTÉ ALPHABÉTISÉE, FAVORISER L'ENTRAIDE ET SE BÂTIR UN MIEUX-ÊTRE COLLECTIF!
  8. Abolir la taxe santé et mettre fin à la privatisation des soins de santé.
  9. Accès à un revenu décent, égal à la mesure du panier de consommation, soit 16 347,00$/an, permettant ainsi à toute personne de préserver sa santé et sa dignité.

Statistique

0058643
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois-ci
Dernier mois
Depuis le 1 février 2014
30
28
181
341
709
4674
58643

Forecast Today
24


Votre IP:54.162.166.214

Pour nous joindre

Regroupement des organismes d'éducation populaire autonome de la Mauricie (ROÉPAM)
1322, rue Ste-Julie
Trois-Rivières (Québec) G9A 1Y6
Téléphone: 819-379-2889

Courriel: roepam.mauricie@gmail.com

 

 

Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com